/>

L'historique de la Société Cinématographique Lyre à Paris

Vous êtes ici : www.cinelyre.com / Historique

Découvrez tout l'historique de la Société Cinématographique Lyre à Paris

L'histoire de la Société Cinématographique Lyre

Dédiée à la promotion du Cinéma Européen, et notamment du Cinéma Italien

Fondée en janvier 1952 par M. Alberto Barsanti, venu d’Italie pour assister le Directeur du Théâtre du Vieux Colombier à Paris, la société Cinématographique Lyre s’est dès l’origine dédiée à faire connaître le cinéma européen, et notamment le cinéma italien en France.

A ce titre, la société Cinématographique Lyre soutient activement des réalisateurs ou scénaristes encore méconnus tels Michelangelo Antonioni ou Mauro Bolognini en Italie, mais aussi Henri Colpi et Bertrand Tavernier en France, et participe à des coproductions avant-gardistes du cinéma européen des années 1960 comme L’AVVENTURA (Grand Prix du Jury à Cannes en 1960), LE BEL ANTONIO, MAIN BASSE SUR LA VILLE (Lion d’Or à Venise en 1963), LA VIACCIA, LE TERRORISTE ou encore UNE AUSSI LONGUE ABSENCE (Palme d’Or à Cannes en 1961).

Depuis, et en parallèle à l’exploitation des films de son catalogue ou de ceux qu’elle gère pour le compte d’ayant droits étrangers, la Société Cinématographique Lyre a également :

  • fait de la distribution cinématographique dans les années 1970, ayant à son actif plus d’une centaine de sorties en salles de films de genre du cinéma italien ;
  • développé une activité de doublage dans les années 1980, comptant parmi ses clients des sociétés prestigieuses telles que CDG (catalogue RKO), CBS Fox, CIC Vidéo ou Gaumont RCA.

Lorsque, suite au décès de M. Barsanti en décembre 1987, son épouse, Maria Barsanti, a repris la société Cinématographique Lyre, celle-ci a profité de l’essor du marché de la télévision puis de celle du DVD pour recentrer ses activités sur ces deux formes d’exploitation auprès des principales chaînes et éditeurs francophones.

Aujourd’hui gérée par Patricia Barsanti, la société Cinématographique Lyre pérennise son attachement au cinéma européen, et notamment au cinéma italien, en restaurant films de genre et films classiques pour les faire (re)découvrir, en soutenant ou coproduisant des documentaires sur l’histoire de notre cinéma européen, et en continuant à encourager le travail des réalisateurs et scénaristes de demain.

Haut de page